Atelier BD Numérique/BD Reportage – Tramway & Urbanisme – Cité des sciences et de l’industrie
Articles, Blog

Atelier BD Numérique/BD Reportage – Tramway & Urbanisme – Cité des sciences et de l’industrie

October 12, 2019


On se pose pas la question de savoir comment ces gens se déplaçaient. Ma fille allait à l’école à pied. Bah, là on est en train de penser à la ville de demain. C’était vraiment une expérience à faire. En faite, c’était la première fois que j’avais fait une bd de façon professionnelle. Le projet portait sur les moyens de transports. C’est vrai qu’au départ, j’étais en mode… pufff… (Rire) Au final, j’ai découvert pas mal de choses sur le monde des transports et de l’urbanisme. La créativité nait de la contrainte ! Eh ! Elle s’appelle comment l’expo déjà ? J’habite le 19e, du coup, j’ai vu le changement qui s’est fait grâce au tramway. Cet atelier, c’était aussi une autre façon de voir l’évolution de mon quartier. Cet atelier, c’était un peu une sensibilisation aux moyens de transport. L’urbanisme aussi, les aménagements urbains. Bah, là on est en train de penser à la ville de demain. Avec mon imagination et le dessin. L’atelier BD Numérique, c’était 14 séances. Les samedis matin. Une dizaine de jeunes adultes. La Cité des sciences et de l’industrie en libre accès. Un super prof ! Ça nous a permis de faire nos recherches pour mieux commencer notre travail sur la bd. Ça m’a mis dans un état où je pourrais bien travailler. Exactement, c’est ça ! On a visite une expositions sur les transports d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Je regarde le film pour que cela puisse me donner des idées pour mon projet. On a même fait des sorties en pleine rue. On a effectué des micros (bip)… des micro (bip). On a interrogé des gens. On prend les transports en ville, le bus, le métro, cela nous parait évident mais on se pose pas la question de savoir comment les gens se déplaçaient, il y a un siècle. On a pu dessiner à l’extérieur, dans le tram.
Ça aussi c’était une expérience à vivre. Le projet final c’était de faire une bande dessinée.
On a pu dessiner à l’extérieur, dans le tram. Ça aussi c’était une expérience à vivre. Le projet final c’était de faire une bande dessinée. Grâce à ce projet, j’ai pu découvrir des nouveaux outils que je n’utilisais pas avant. Le travail d’écriture, faire un scénario. Surtout autour du numérique. Du deux point zéro, on va dire. Aborder photoshop, à manier une tablette numérique. Étape par étape. Y’avait, quand même, pas mal de travail. En faite, c’était la première fois que j’avais fait une bd de façon professionnelle. Et ça, j’ai kiffé. – C’est beau !
– Ouais ! On a des univers complètement différents. Malgré tout on a su avoir une vraie cohésion de groupe. On a tout de suite accroché. Je pense que ça se sent dans le rendu aussi. S’il y aura encore des projets comme cela,
j’hésiterai pas à y participer.

No Comments

Leave a Reply